DÉNI DE GROSSESSES 

Jeune fille, pleine d’avenir mais ignorante, Nicaise à l’âge de 17 ans était enceinte sans le savoir.


Vivant à bouake depuis plusieurs années, elle n’a pas eu la chance d’aller à l’école, pire, elle n’avait aucune notion en matière de santé sexuelle et reproductive. 

Son petit ami quand à lui, bien que debrouillard  était aussi analphabète et était autant méconnaissant de la planification familial. 

Leur relation durait et  Nicaise faisait des fugues pour rejoindre son petit ami en cachette vu que sa patronne n’approuvait pas leur relation a cause de sa religion et elle lui répétait sans cesse « le mariage d’abord « 


C’est ainsi que Nicaise sans le savoir portait un bébé en son sein depuis plus de trois mois et ne s’en est rendu compte que lorsque son ventre s’arrondissait,ayant alors compris ce qui lui arrivait elle se rendit au près de son petit ami dans le but de trouver une solution, ce dernier lui conseilla l’avortement.


Malheureusement où devrait je dire heureusement ce dernier n’avait pas les moyens requis pour l’achat des pilules abortives,n’ayant plus de recours elle fit part de son état à sa patronne qui lui deconseilla l’avortement en lui faisant comprendre que c’était très dangereux pour sa santé et aussi que c’était interdit par la lois en côte d’Ivoire. 


Faute de connaissance en éducation sexuelle les voici père et mère avant 18ans sans avoir les moyens requis pour s’occuper de leur enfant qui lui n’a pas demandé à venir au monde mais qui subira la négligence de ses parents. 


L’éducation sexuelle complète  à la base  aurait pu leur éviter cette situation ,l’on peut éviter le même sort si et seulement si nous commençons l’éducation sexuelle complète à la maison puis à l’école en s’éloignant ainsi de l’ignorance ,

car ne dit on pas que : l’ignorance est la pire des maladies au monde?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *